Vous pouvez passer commande, mais nous n'expédions pas du 5 au 15 août (congés annuels). Expéditions dés le 16 août.

Fiches d'élevage animaux

Des conseils pour bien comprendre comment maintenir en captivité chaque espèce.
  • L'élevage d'un python en captivité

    Le python vert sous son nom scientifique, Morelia Viridis est un serpent qui a besoin de beaucoup d’attention en captivité. Les conditions de maintien sont très particulières et il tient à un vrai connaisseur de savoir maintenir ces conditions afin de permettre un bon développement de l’animal.

    python vert

    Les conditions du terrarium

    Le python vert est un animal qui se développe bien en captivité à condition de respecter certaines particularités dans le terrarium. L’enclos d’un Morelia Viridis doit être de taille moyenne pour convenir à sa captivité.

    Ainsi, pour les plus grandes, un terrarium de 90x60x75 semble être idéal pour que l’animal puisse se développer et vivre dans les meilleures conditions. Par exemple, nous vous conseillons les terrariums visions Reptiles-Planet : http://savannah.fr/index.php/terrariums/terrariums-vision.html

    Le décor doit refléter l’habitat naturel de l’animal, bien que le décor varie en fonction de l’éleveur. Il est simplement nécessaire de mettre des perches ou des lianes pour que le serpent puisse s’accrocher.

    Morelia Viridis vit peut-être en milieu chaud, mais la chaleur de son habitat en captivité est idéalement tenue entre 24 et 28°C, avec une légère baisse pendant la nuit. L’éclairage est un paramètre important dans le maintien en captivité du python vert, et l’idéal est d’avoir des sources de lumière diffusant des rayons UVB qui vont aider à l’amélioration des couleurs de la robe de l’animal. Pour cela vous pouvez utiliser les Ultrasuns.

    Le serpent ne se nourrit qu’une fois toutes les deux semaines, pour maintenir un poids idéal, car ils ne sont pas très actifs. 

    La reproduction en captivité du python vert 

    Les conditions de reproduction du python vert en captivité ne sont pas les mêmes que celles dans la nature sauvage, où ils peuvent se reproduire pendant toute l’année. En maintien, la période idéale des amours se situe entre avril et juin. Il est préférable d’attendre que les serpents soient matures avant de les mener à se reproduire, au risque de faire une descendance de mauvaise qualité ou non viable. La production d’œufs viables restant très aléatoires, il est préférable de bien nourrir les parents après l’accouplement et d’adapter les températures. C’est à partir du mois de juillet donc qu’il est idéal de nourrir plus les géniteurs.

    Si des températures basses nocturnes sont nécessaires pour un bon développement folliculaire, il est indispensable que cette température soit à la normale dès les premières lueurs du jour. Pour l’accouplement proprement dit, c’est le mâle qui est transféré dans l’enclos de la femelle. La réaction de la femelle est très aléatoire et peut aller jusqu’à l’attaque du mal si ce dernier ne lui correspond pas. La date de ponte est assez précise une fois que la mue a lieu, mais celle-ci est très aléatoire et peut survenir entre 4 et 21jours après l’ovulation.

    Pour vous aider dans l'incubation des oeufs, vous pouvez profitez de l'offre promotionnelle jusqu'au 31 juillet. Pour l'achat du Repti Incubator, nous vous offrons le substrat adequat (donne l'humidité nécessaire) (vermiculite) et le thermo-hygromètre Egg Control.

    incubation reptiles

     

    L’élevage des nouveaux nés python vert

    Les premiers mois de vie d’un bébé python vert sont très modestes avec seulement une boite plastique pour enclos et 2 perches en simple PVC comme décor. Les températures sont maintenant pratiquement constantes de jour comme de nuit, néanmoins l’humidité doit être plus importante chez les jeunes serpents que chez les adultes. Nourrir de jeunes Morelia Viridis n’est pas chose aisée. L’on peut commencer par des petites souris, sans toutefois trop persister si l’animal refuse sa proie. Cependant, pour les garder en vie, il faut procéder à un nourrissage forcé, ce qui est très stressant pour l’animal, mais impératif. De toute façon, l’animal changera ses habitudes au fur et à mesure et peut même devenir un grand mangeur au final.

    Pour cela, nous vous proposons toute une gamme de pinces et crochets du type Pinky Pump. Il s'agit d'une pompe de gavage pour bébé serpent

  • L'essentiel pour élever le Correlophus ciliatus

    Ces dernières années, parmi les geckos, une espèce attire de plus en plus de sympathisants : il s'agit du Correlophus Ciliatus (gecko à crête). Découvrons ensemble l'essentiel afin de l'élever dans les meilleures conditions possibles et donc pour son bien-être.

    Ciliatus

    Lire la suite
  • (re)Découvrez le Lepidothyris Riopa fernandi

    Le Scinque à flancs rouges, le plus beau des sauriens

    Beaucoup considèrent le Lepidothyris Riopa fernandi comme l’un des plus beaux lézards d’Afrique. Effectivement, le scinque à flancs rouges est unique en son genre grâce à son habit vermillon.

    Lire la suite
  • Comment bien élever son caméléon panthère ?

    Le caméléon panthère en captivité

    Le caméléon panthère est habitué à la vie sauvage. On peut aussi le maintenir en captivité, si on arrive à répondre à ses besoins. Comment répondre à ses besoins ? Voici des éléments de réponses.

    Lire la suite
  • Serpent des blés : hiberner pour se reproduire

    Le serpent des blés connu aussi sous le nom scientifique Pantherophis guttatus est l'une des espèces les plus communes en captivité.  Ils ont tendance à s'accoupler au début du printemps, après leur sortie d'hivernage, avant de se disperser. L'hibernation semble apparaître comme une étape primordiale pour la réussite de la reproduction. Qu'en est-il dans la réalité ?

    Lire la suite
  • Un boa nain pour débuter

    Lichanura trivirgata : un boa nain chez les Boidae

    Les boas sont des serpents réputés pour leur gigantesque taille et leur force de constriction. Toutes les espèces des Boidae ne sont malheureusement pas ainsi. Petit et pas très long, Lichanura Trivirgata est peu connu du public, d'où son appellation de boa nain. Boa rosé (Rosy Boa) ou boa à 3 bandes sont ses autres dénominations.

    un boa nain Lichanura trivirgata

    Quel est l'environnement de ce boa nain ?

    Ce nain des Boidae se rencontre principalement en Arizona et en Californie, aux Etats-Unis. On en trouve aussi au Mexique dans les Etats de Sonora, la Basse-Californie et la Basse-Californie du Sud. L’habitat du serpent se situe souvent dans des zones désertiques. En effet, il a une nette préférence pour les endroits broussailleux et rocailleux avec quelques arbustes. Malgré cela, il ne s’éloigne jamais des régions humides.

    Quel est son apparence ?

    C'est un boa qui se singularise par sa taille, qui est vraiment petite. Normalement, elle ne dépasse pas le mètre de longueur. Cela n’arrive que rarement. Seules les femelles sont capables de mesurer plus d’un mètre. La grandeur du serpent tourne autour des 60 et 70 cm. Le boa à 3 bandes présente de minuscules écailles brillantes. En apparence, il semble ainsi luire.  Malgré sa petite taille, Lichanura Trivirgata reste un serpent corpulent. A cause de cet aspect trapu, on distingue difficilement sa tête. Le reptile est facilement identifiable grâce à sa queue massive et arrondie.

    En ce qui concerne la couleur, ce genre de boa est caractérisé par 3 bandes foncées tout le long de son corps. La principale va du museau jusqu’au bout de la queue ; les 2 autres partent depuis l’arrière des yeux jusqu’à l’extrémité du corps. Ces rayures sont presque toujours montées sur un fond grisâtre. Dans l’ensemble, la coloration du reptile combine des nuances de blanc, jaune crème, marron ou bien orange.

    Un boa nain Albino Rosy Boa (Lichanura trivirgata roseofusca)

     Quel est son comportement ?

    Lichanura Trivirgata est un serpent nocturne. Celui-ci commence à sortir de sa cachette au crépuscule. Son comportement est régi par la variation de température. Pendant les périodes où les températures sont très basses, l’animal devient diurne. Au retour des températures élevées, il retrouve son attitude nocturne.

    Le boa à 3 bandes est assez tranquille. En cas de danger ou de stress, sa technique de défense rappelle beaucoup celle du Python regius. Une méthode qui consiste à se mettre en boule. Le boa rosé n’est pas un grand chasseur. Il est du genre à attendre pour ensuite prendre ses proies au piège. Il apprécie particulièrement les rongeurs. Cela ne l’empêche pas de varier son menu avec de petits oiseaux, des lézards ou encore des chauves-souris. En raison d’une dentition aglyphe, le reptile ne cause pas de graves blessures en cas de morsure. Mais celle-ci n’en est pas moins douloureuse.

     Et en captivité alors ?

    Comme c’est un boa nain assez calme, le boa rosé n’a pas vraiment besoin d’espace. De ce fait, on le place dans de petits terrariums. Une boîte de 60 cm sur 40 cm est amplement suffisante pour un individu. La hauteur du dispositif importe peu puisque l’animal est plutôt du genre fouisseur. De ce fait, le substrat devra faire plus de 5 cm. L’espèce n’a pas un besoin constant d’eau. Si on en dispose dans le terrarium, il ne faut qu’une petite quantité. On peut même choisir de ne pas en mettre. Dans cette mesure, on doit lui en apporter de temps à autre. Dans un souci de confort pour Lichanura Trivirgata, on prépare des cachettes en bois et en fausse pierre en résine pour mettre l’animal à l’aise.

     Accouplement du boa rosé

    Généralement, les Boidae atteignent la maturité sexuelle assez tard. Un caractère de la famille que l’on ne retrouve pas chez le boa rosé. Celui-ci arrive à ce stade de son développement assez tôt. A seulement 2 ans, le mâle devient mature ; il faut compter une année supplémentaire pour la femelle.

    Avant de se reproduire, le boa à 3 bandes entre dans une phase d’hibernation durant à peu près 12 semaines. Pendant cette période, l’animal se repose afin d’avoir une maturation plus optimale des gamètes. Ensuite, l’accouplement s’effectue 1 à 3 mois après la fin de l’hibernation. Si fécondation il y a, la femelle observe 120 à 150 jours de gestation avant de mettre au monde un peu plus d’une dizaine de petits. Lichanura Trivirgata est un serpent vivipare.

    Nous espérons que notre sujet d’aujourd’hui vous aidera à connaitre ce serpent. Si vous avez des questions, c’est avec plaisir que nous y répondrons.

    Pour ceux qui ont déjà ce boa nain, vous pouvez réagir à notre article et partager vos expériences avec la communauté.

    Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article sur le monde des reptiles. Vous pouvez nous suivre sur notre page Facebook et sur notre Twitter.

    Bien reptilement à vous tous,

    La team Savannah

    Autres sources : http://www.reptilesofaz.org/Snakes-Subpages/h-l-trivirgata.html http://animaldiversity.org/accounts/Charina_trivirgata/

    http://savannah.fr/

6 article(s)

Nous contacter